Les besoins sous-jacents à la colère

Points clés

  • Nous avons tous des besoins fondamentaux de survie, d’intégrité, d’amour et de réalisation.
  • La colère met en évidence des besoins fondamentaux non satisfaits et nous motive à les satisfaire.
  • En posant les bonnes questions, vous pouvez découvrir pourquoi vous êtes en colère.
image by author
image de l’auteur

Pourquoi vous mettez-vous en colère ? Il est tentant de blâmer les autres pour des sentiments tels que la frustration, le ressentiment ou la rage, mais en vérité, la réponse se trouve dans des besoins non satisfaits.

Vous pouvez vous mettre en colère lorsque vous vous sentez menacé, lorsque l’on a profité de vous, lorsque vous vous sentez rejeté ou non respecté, ou lorsque l’on vous empêche de faire quelque chose qui vous tient à cœur. La colère vous indique que quelque chose d’important dans votre vie a mal tourné et que vous devez corriger la situation. La colère vous oriente toujours vers un besoin fondamental qui n’est pas satisfait. Et c’est une bonne nouvelle, car une fois que vous avez identifié votre besoin insatisfait, vous pouvez vous préparer à y répondre de manière constructive.

Les besoins fondamentaux qui sous-tendent la colère

Examinons de plus près ces besoins fondamentaux.

Survie : la première fonction de la colère est d’assurer votre survie. Pour survivre, vos besoins physiologiques fondamentaux doivent être satisfaits et vous devez vous défendre. La colère assure votre sécurité en vous aidant à réagir à un dommage physique ou à la possibilité d’un dommage. Imaginez ce que vous ressentiriez si quelqu’un vous intimidait, vous maltraitait, vous intimidait ou vous menaçait de violence. Vous éprouveriez probablement de la colère, peut-être en même temps que d’autres émotions telles que la peur.

L’intégrité : Le deuxième besoin fondamental qui motive la colère est le désir d’intégrité. Nos valeurs et nos normes sont importantes pour nous et nous nous attendons à ce qu’elles soient respectées. Nous ressentons de la colère lorsque nous sommes confrontés à l’injustice ou à l’iniquité. Quelqu’un a violé un principe que nous jugeons important. Quelqu’un a fait quelque chose que nous considérons comme immoral ou injuste. Les atteintes à l’intégrité prennent de nombreuses formes. Parfois, il s’agit d’une trahison. Vous avez peut-être découvert qu’un partenaire vous a trompé ou qu’un ami vous a menti. Un policier vous a peut-être arrêté pour excès de vitesse alors que vous n’en faisiez pas. Dans ces cas et dans d’autres, les sentiments de colère activent votre désir de lutter pour le changement et de restaurer l’intégrité qui a été brisée.

l’article continue après l’annonce

L’amour : Tout être humain veut se sentir aimé, désiré, reconnu et respecté. Très souvent, la colère est liée à ce besoin fondamental de considération positive. La plupart d’entre nous se mettent rapidement en colère lorsqu’ils se sentent indésirables ou mal aimés, ou lorsqu’ils pensent que les autres ne les respectent pas, les dénigrent, leur manquent de respect ou les ignorent. Si quelqu’un nous dévalorise, par exemple en nous insultant ou en parlant de nous d’une manière négative ou dépréciative, cela provoquera de la colère. Le besoin d’amour nous incite à nouer des relations sociales avec d’autres personnes, à former des liens romantiques et à créer une communauté. Il nous pousse à rétablir les relations qui ont été perdues ou les liens qui ont été rompus. Il nous pousse également à nous aimer nous-mêmes et à découvrir notre moi authentique et bienveillant.

L’actualisation : Le quatrième besoin qui peut donner lieu à la colère est le besoin d’actualisation. Il s’agit du désir inné de développer et de réaliser son plein potentiel. Il comprend le désir d’exceller, de réussir, de créer et de contribuer. Elle vous pousse à vous développer et à vous épanouir. Il vous motive à apporter une contribution de valeur à votre famille, à votre communauté et au reste du monde. Elle vous aide à trouver un sens et un but qui enrichissent votre vie. Elle comprend également le besoin d’acquérir du pouvoir et d’influencer les autres. Lorsque vous ne parvenez pas à vous réaliser, vous éprouvez un sentiment de frustration ; vous vous sentez contrarié, piégé, désespéré, sans espoir, stressé ou accablé. Parfois, la chose que l’on est empêché d’accomplir est assez banale. D’autres fois, elle est profonde. Pour répondre au besoin d’actualisation, vous devez être libre de diriger votre propre vie. Lorsque quelque chose interfère avec votre liberté ou vous empêche de poursuivre vos objectifs, vous pouvez vous mettre en colère.

Notre colère est souvent déclenchée par des besoins multiples. Par exemple, l’infidélité d’un partenaire peut activer notre besoin d’être respecté (c’est-à-dire notre besoin fondamental d’amour) ainsi que notre besoin d’intégrité. Parfois, nos besoins d’une catégorie entrent en conflit avec ceux d’une autre catégorie. Par exemple, notre besoin d’actualisation peut nous pousser à passer de longues heures au travail, alors que notre besoin d’amour peut nous inciter à passer plus de temps à la maison avec notre famille. Dans ces moments-là, nous devons maintenir un équilibre sain entre les quatre besoins, et l’action la plus sage dépendra des circonstances ainsi que de nos priorités et de nos valeurs.

Comment trouver nos besoins essentiels

La prochaine fois que vous vous sentirez en colère, demandez-vous quels sont les besoins fondamentaux qui ne sont pas satisfaits.

  • Ma sécurité ou mon bien-être sont-ils menacés ?
  • Quelque chose de mal ou d’injuste s’est-il produit ?
  • Est-ce que je me sens mal aimé(e), rejeté(e) ou non respecté(e) ?
  • Quelque chose m’empêche-t-il d’atteindre mes objectifs ?

Rappelez-vous que la colère renvoie toujours à l’un des quatre besoins fondamentaux : la sécurité, l’intégrité, l’amour et l’actualisation. Lorsque la colère survient, elle peut être attribuée à l’un de ces besoins fondamentaux qui n’a pas été satisfait. Vous pouvez découvrir que vous avez besoin de vous protéger ou de protéger ceux que vous aimez, de réparer un tort qui a été fait, de vous guérir et de guérir vos relations, ou de poursuivre vos objectifs librement. Une fois que vous avez identifié le besoin qui n’est pas satisfait, la colère vous motive à faire quelque chose pour y remédier. Vous êtes prêt à décider de la marche à suivre. La colère devient la boussole qui guide vos actions.