Comment éliminer l’anxiété liée au travail de vos week-ends ?

Points clés

  • Prévoyez des activités saines et agréables le dimanche pour contrer l’anxiété liée à l’imminence de la semaine de travail.
  • Votre anxiété liée au travail peut être un signal qui vous incite à prendre des mesures pour lutter contre un facteur de stress au travail.
  • Fixez des limites saines en consultant votre courrier électronique à des heures précises.
Michael Soledad/Unsplash
Source : Michael Soledad/Unsplash

C’est dimanche.

C’est le jour idéal pour que l’anxiété monte en flèche en prévision de la semaine de travail. Il est difficile de ne pas penser au travail lorsqu’il se profile à quelques heures seulement.

Soyons honnêtes : le travail est une source de stress. Vous marchez peut-être sur des œufs face à un patron critique qui microgère vos moindres faits et gestes. Vous êtes peut-être coincé avec des collègues difficiles avec lesquels vous souhaiteriez ne jamais avoir à travailler. Peut-être vous sentez-vous épuisé par le barrage constant de courriels et d’appels téléphoniques.

l’article continue après l’annonce

Quelle qu’en soit la raison, vos sentiments liés au travail sont valables. Le travail est exigeant et peut faire des ravages.

C’est pourquoi vos week-ends sont si précieux. La dernière chose à faire est de les saboter en pensant à travailler pendant votre temps libre. Ne pas recharger ses batteries, c’est rendre la gestion du stress professionnel encore plus difficile.

Voici cinq conseils pour lutter contre l’anxiété liée au travail et profiter au maximum de vos week-ends.

1. Ne consultez pas votre courrier électronique.

Nous vivons dans une société au rythme effréné où la technologie a brouillé les frontières entre la vie privée et la vie professionnelle. À tout moment, vous pouvez recevoir un courriel professionnel contenant une demande de dernière minute au moment le plus inopportun. Le fait d’être facilement accessible a créé l’illusion de l’urgence. Lorsque votre téléphone sonne avec une notification de courriel, vous ressentez le besoin d’arrêter ce que vous êtes en train de faire et d’y répondre instantanément.

En répondant immédiatement aux courriels professionnels, vous incitez les autres à attendre une gratification immédiate. Cela ne fait qu’exacerber votre anxiété liée au travail, surtout si ce comportement se répète le week-end.

Respirez profondément avant de répondre à cet e-mail. Il y a de fortes chances que la réponse puisse attendre. Même s’il s’agit d’une question importante, justifie-t-elle une réponse immédiate ? Que se passerait-il si vous y répondiez lundi ?

Vous pouvez fixer des limites saines en ne répondant aux courriels que pendant la semaine de travail. En arrivant au travail un peu plus tôt le lundi matin, vous pouvez prendre de l’avance et répondre à tous les courriels en attente depuis le week-end.

Si vous devez absolument répondre à des courriels le week-end, désignez des moments spécifiques pour accomplir cette tâche, par exemple 30 minutes le matin et le soir.

La dernière chose que vous souhaitez, c’est de tomber dans la spirale sans fin de la consultation compulsive de votre courrier électronique pendant tout le week-end. Vous pouvez éviter ce piège en limitant votre comportement de vérification.

2. Maintenir la perspective.

Le rôle de votre cerveau est de vous protéger de tout danger potentiel. Que vous soyez attaqué par un guépard, que vous luttiez contre un intrus ou que vous vous rendiez au travail le lundi matin, votre cerveau archaïque ne fait pas la différence. Il veut simplement vous protéger de la menace potentielle en activant votre réaction de fuite ou de combat.

l’article continue après l’annonce

Gardez la perspective. Vous allez travailler demain. Vous avez passé d’innombrables journées de travail, et demain ne sera pas différent. Ce sera probablement une journée difficile et désagréable, mais vous avez déjà vécu de telles expériences.

La capacité à surmonter l’adversité est un puissant antidote à l’anxiété.

3. Écoutez votre anxiété.

Bien qu’inconfortable, l’anxiété peut vous fournir des informations précieuses. Si votre travail vous empêche de dormir la nuit ou sabote vos week-ends, demandez-vous pourquoi il en est ainsi.

Il se peut que vous traversiez simplement une période chargée au travail. Dans ce cas, vous pouvez vous rassurer en vous disant que cette phase transitoire passera.

Vous avez peut-être affaire à un collègue difficile qui sème la zizanie. Prenez le temps de réfléchir à la manière d’aborder la situation. Il y a une différence entre s’inquiéter et résoudre les problèmes. Réfléchissez à la manière de fixer des limites saines et aux soutiens à mobiliser.

Le pire scénario est celui où il n’y a pas de solution viable à votre problème de stress au travail. Vous travaillez dans un environnement toxique où le moral est bas. Le leadership fait défaut. Vos contributions ne sont pas reconnues et il n’y a aucune perspective de mobilité ascendante. Même si vous vous affirmez et défendez vos intérêts, on profite continuellement de vous.

Dans un tel scénario, le moment est venu d’explorer les différentes options qui s’offrent à vous. Il se peut que vous deviez chercher à améliorer votre situation professionnelle en dehors de votre emploi actuel. Les gens changent d’emploi tous les jours. J’en ai été témoin un nombre incalculable de fois.

Les options ne sont peut-être pas idéales. Vous devrez peut-être vous contenter d’un trajet quotidien plus long ou d’une baisse de salaire. Toutefois, aucun emploi ne vaut la peine de compromettre votre santé physique ou mentale.

4. Créer une routine dominicale.

Nous sommes des créatures d’habitudes qui aiment la structure et la prévisibilité. Se préoccuper de l’avenir est moins probable lorsque l’on est plongé dans le moment présent.

Contrecarrez la vague d’anxiété anticipée en prévoyant des activités saines et agréables le dimanche. Vous pouvez envisager une promenade, un dîner avec vos proches ou un bain relaxant pour terminer le week-end. L’important est de ne pas laisser vos dimanches en suspens, ce qui créerait un vide que votre cerveau remplirait d’inquiétudes. Le fait d’être proactif peut vous aider à tenir votre anxiété à distance.

l’article continue après l’annonce

5. Récompensez-vous le lundi.

Penser au lundi suscite des sentiments négatifs car nous associons ce jour à la fin du repos du week-end et au début d’une semaine de travail trépidante.

Le fait de programmer une activité amusante le lundi soir peut atténuer ces sentiments. L’attente d’une récompense peut vous aider à voir au-delà de votre journée de travail.

Enfin, si vous éprouvez des difficultés avec les symptômes de l’anxiété, veuillez contacter votre prestataire de soins de santé local ou un professionnel de la santé mentale pour obtenir de l’aide. En cas d’urgence en matière de santé mentale, composez le 911 ou rendez-vous au service des urgences le plus proche. Pour trouver un thérapeute près de chez vous, consultez l’annuaire des thérapies de Psychology Today.

Pour obtenir de l’aide 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, composez le 988 pour joindre la National Suicide Prevention Lifeline, ou appelez la Crisis Text Line en envoyant TALK par SMS au 741741. Pour trouver un thérapeute près de chez vous, consultez le Psychology Today Therapy Directory.