Comment compartimenter pour être plus productif

Imaginez une journée où le stress n’obscurcit pas votre esprit et où vous êtes pleinement engagé dans chaque instant. Cela semble formidable, n’est-ce pas ? C’est là que la compartimentation peut vous aider. C’est un moyen simple mais efficace de mettre de l’ordre dans votre vie.

La compartimentation consiste à créer des « boîtes » mentales. Chaque boîte contient des tâches, des responsabilités ou des pensées différentes. De cette façon, elles ne se bousculent pas pour attirer votre attention en même temps. Au lieu de cela, vous pouvez vous concentrer sur une « boîte » à la fois, en accordant à chaque tâche l’attention qu’elle mérite.

Cette méthode est particulièrement utile pour gérer le stress. En s’attaquant à une chose à la fois, on réduit l’anxiété et la tension. Il s’agit d’une stratégie populaire pour rester mentalement agile dans un monde rempli d’opinions divergentes et de demandes constantes. Le compartimentage vous permet de relever les défis de la vie avec plus de calme et d’efficacité.

Comprendre la compartimentation

Vous êtes-vous déjà demandé comment rester concentré au milieu du chaos ? La compartimentation pourrait bien être la réponse. C’est comme si votre cerveau organisait les pensées et les émotions dans des « boîtes » distinctes, ce qui vous aide à rester calme et concentré.

En termes simples, la compartimentation est un processus mental par lequel votre cerveau gère des émotions ou des pensées conflictuelles en les gardant dans des compartiments différents. Cela permet de maintenir la tranquillité d’esprit. Il s’agit de la réaction de lutte de votre cerveau face au stress et à l’anxiété, qui vous permet de rester calme en séparant vos pensées.

Plus qu’un simple mécanisme d’adaptation

Bien qu’il soit connu comme un mécanisme de défense en psychologie[1], notamment pour gérer les traumatismes, le cloisonnement n’est pas seulement une question d’adaptation.

Il peut s’agir d’un outil puissant pour stimuler la productivité. En vous concentrant uniquement sur la tâche à accomplir et en éliminant les distractions, vous pouvez atteindre un niveau de concentration et d’efficacité remarquable.

ADVERTISING

Comment les personnes qui réussissent l’utilisent

Robin Sharma, coach en leadership, appelle cela la « stratégie de la bulle serrée de la concentration totale ». Il élimine toutes les distractions, éteint son téléphone et se consacre entièrement à sa tâche.

Je pratique également cette méthode de travail en profondeur, sans être dérangé. Lorsque je me concentre, j’écoute « The Anjunadeep Edition », un podcast musical, qui m’aide à me concentrer sur le contenu que je suis en train de créer. Cette approche a considérablement stimulé ma productivité.

Le cloisonnement dans la vie quotidienne

La beauté de la compartimentation réside dans sa capacité à vous aider à vous concentrer, peu importe ce qui se passe dans votre vie.

Qu’il s’agisse de problèmes personnels, de problèmes professionnels ou de conflits sur le lieu de travail, cette compétence vous permet de fermer la porte à ces problèmes et de vous concentrer sur le travail à accomplir.

Imaginez votre esprit comme une maison avec de nombreuses pièces. Chaque pièce représente un aspect différent de votre vie. Lorsque vous entrez dans une pièce et que vous en fermez la porte, vous êtes totalement immergé dans cette tâche ou cette pensée spécifique, sans aucune distraction.

ADVERTISING

La maîtrise de cette compétence peut conduire à une augmentation significative de la qualité du travail et libérer du temps pour d’autres activités. Il ne s’agit pas seulement de travailler dur, mais de travailler intelligemment.

Votre vie est-elle équilibrée ?

Évaluez l’équilibre de votre vie grâce à l’auto-évaluation Temps/Vie et obtenez gratuitement un rapport personnalisé.

Vous découvrirez vos points forts en matière de gestion du temps, vous découvrirez des opportunités cachées et vous façonnerez votre vie comme vous l’entendez.

Faites l’évaluation gratuite

Comment commencer à pratiquer le cloisonnement

Pour commencer à compartimenter, essayez différentes techniques adaptées à votre mode de vie et à vos habitudes de travail.

L’établissement de règles, d’habitudes et d’approches vous permettra non seulement de réduire le stress, mais aussi d’avoir un meilleur contrôle sur votre vie.

1. Pratiquer par la visualisation

Commencer à visualiser son parcours vers un objectif ou une vision à long terme permet de commencer à compartimenter.

Une approche consiste à vous imaginer en train de faire un voyage en voiture en prenant en compte ce qui vous aidera à atteindre vos objectifs et en ne prenant pas en compte ce qui ne vous sert pas.

Je m’explique :

Si vous rencontrez des problèmes ou du stress dans votre vie, déplacez-les dans une autre voiture ou une autre maison qui ne fait pas partie de votre voyage ou qui n’en fait pas encore partie.

ADVERTISING

Par exemple, vous devez faire un grand discours au travail, mais c’est dans plusieurs semaines et cela vous angoisse déjà. Placez-la dans une maison située beaucoup plus loin, car vous ne devriez pas encore vous en préoccuper. Concentrez-vous ensuite sur la maison en vous disant qu’il n’y a pas de mal à ce qu’elle soit là et que vous vous en occuperez quand vous serez prêt. Vous poursuivez alors votre chemin.

Poursuivez ce voyage, en déplaçant chaque pensée dominante dans une autre voiture ou une autre maison, jusqu’à ce que vous ayez l’impression d’avoir une place pour chacune de vos principales inquiétudes ou pensées. Dites non à tout ce que vous ne voulez pas voir sur votre chemin et supprimez-le.

Plus vous pratiquerez cette approche, plus vous vous sentirez maître de la situation et plus vous serez calme.

2. Se concentrer sur UNE chose à la fois

Cela peut sembler évident, mais savoir qu’il faut se concentrer sur une chose à la fois et le faire sont deux choses très différentes.

Le multitâche ne fonctionne pas et a un impact sur votre concentration et votre productivité.

Choisissez une tâche. Qu’elle soit petite ou grande, réglez un minuteur qui est une petite promesse que vous vous faites à vous-même de ne pas vous laisser distraire pendant ce temps. Concentrez-vous entièrement sur cette tâche jusqu’à ce que le minuteur soit écoulé.

Utilisez un minuteur Google, un chronomètre ou une application. Peu importe, pourvu qu’il y ait une alarme une fois le travail terminé.

La pratique de cette aptitude, appelée Deep Work par Cal Newport dans son livre Deep Work, est la capacité de se concentrer sans distraction sur une tâche exigeante d’un point de vue cognitif. Plus vous pratiquerez cette compétence, plus vous vous améliorerez.

ADVERTISING

3. Reconnaître les moments où l’on s’enferme en soi-même

Vous êtes peut-être en train d’effectuer une tâche au travail lorsque quelque chose déclenche une réaction négative en vous, comme un commentaire d’un collègue, ou lorsque vous vous rappelez une situation particulière qui a eu un impact sur votre confiance dans le passé.

En ce moment, ne rentrez pas en vous-même.

Entraînez-vous à reconnaître le moment où cela se produit, afin de pouvoir l’accepter à ce moment-là, puis laissez-le passer.

Vous pouvez littéralement vous parler à vous-même, idéalement dans votre tête si vous n’êtes pas seul, en disant : « Je le reconnais, mais maintenant je passe à autre chose car cela ne me sert pas ».

4. Écrivez-le

Même si vous êtes très concentré et que vous maîtrisez bien les techniques de compartimentage, des pensées et des idées vous viendront toujours à l’esprit.

Pour éviter que ces pensées ne se répètent, écrivez-les en gardant toujours sur vous un petit bloc-notes.

Il suffit d’un mot ou deux pour ne pas vous distraire de ce que vous êtes en train de faire. Vous pouvez alors poursuivre votre travail en sachant que vous avez reconnu cette pensée.

Ce faisant, vous mettez fin à la répétition des pensées dans votre tête en les reconnaissant par la prise de notes.

5. Simplifiez ce sur quoi vous travaillez en même temps

Au travail ou à la maison, certaines demandes ou certains projets peuvent parfois sembler insurmontables.

Lorsque la tâche est vaste ou complexe, il est difficile de savoir par où commencer. Ce sentiment d’être débordé provoque du stress et vous commencez naturellement à douter de vous. Vous vous demandez comment vous allez pouvoir accomplir cette tâche avec tout ce qui se passe dans votre vie.

ADVERTISING

Comment résoudre ce problème ?

Vous simplifiez tout. Cela ne signifie pas que la demande est devenue simple et facile à réaliser, mais que vous la divisez en tâches plus simples en les compartimentant.

Si un projet comporte plusieurs tâches, regroupez-les en différents compartiments ou domaines pour le décomposer et nommez ces domaines. Choisissez ensuite un domaine et passez en revue chaque tâche une par une. Si une tâche est trop difficile ou complexe, décomposez-la à nouveau en tâches plus petites jusqu’à ce que vous puissiez les accomplir.

Concentrez-vous sur un domaine à la fois. Vous ne terminerez jamais toutes vos tâches en une seule fois, alors pourquoi vous en préoccuper ? Chaque fois que vous accomplissez une tâche, vous faites un pas de plus vers la réalisation de toutes les tâches.

6. Concentrez-vous sur ce que vous êtes le seul à pouvoir contrôler

Les pensées distrayantes ou les actions de l’entourage peuvent souvent vous faire dévier de votre route, que ce soit physiquement ou mentalement.

Le fait de pouvoir compartimenter vous permet de vous concentrer sur ce que vous pouvez contrôler à ce moment-là et de ne pas laisser les autres vous plonger dans une situation stressante ou vous distraire.

ADVERTISING

En cas de déclenchement externe, comme un conducteur en colère, un piéton impoli ou un commentaire désobligeant d’un collègue de travail, rappelez-vous que vous pouvez contrôler votre réaction à ce moment-là.

Une technique pour aider à tourner la page consiste à faire preuve de gratitude dans ces situations. Cela semble inhabituel, mais laissez-moi vous expliquer :

Un piéton malpoli traverse la route au mauvais moment, ce qui vous oblige à freiner brusquement et à rester bloqué au feu rouge. Plutôt que de laisser le stress s’accumuler, dites simplement merci d’avoir fait cela, car cela m’a aidé à mieux me concentrer sur le trajet à venir. Cela a peut-être même permis d’éviter que quelque chose de plus grave ne se produise plus tard dans votre voyage.

Le simple fait de dire merci et de voir le positif dans la situation réduit immédiatement votre niveau de stress et permet à la situation de passer.

7. Regroupez tout ce que vous faites en fonction de vos objectifs

À l’instar de la technique de visualisation qui consiste à faire un voyage dans son esprit et à tout regrouper dans des compartiments, vous pouvez faire de même avec vos actions physiques.

Pour chaque action que vous prévoyez d’entreprendre, alignez-la sur un objectif que vous vous êtes fixé, qu’il s’agisse de votre travail, de votre vie personnelle ou de vos relations. Ce faisant, vous compartimentez le monde physique pour vous permettre de rester concentré et de garder le contrôle.

En compartimentant vos objectifs, vous vous assurez que vous travaillez sur ce qui vous apporte le plus de valeur et vous permet d’atteindre vos objectifs plus rapidement.

ADVERTISING

Avec cette approche, si vous êtes tenté de travailler sur quelque chose qui ne correspond pas à vos objectifs, vous pouvez dire non.

8. Créer des barrières temporelles

La création de barrières temporelles présente de nombreux avantages pour la gestion du stress, de la charge de travail et de la productivité.

Se réserver du temps pour soi, sans distraction professionnelle, sans médias sociaux ou tout autre type de distraction susceptible d’augmenter le niveau de stress, est essentiel pour gérer la vie en général.

Chacun a ses propres moments de la journée où il peut le faire, mais par exemple, se réserver une plage horaire de 6h à 7h tous les matins pour faire de l’exercice, lire ou méditer est une excellente façon de commencer la journée.

Pour ce faire, vous devez faire deux choses :

Planifiez votre semaine chaque semaine et inscrivez ce temps libre dans votre agenda, en indiquant idéalement ce que vous voulez faire pendant ce temps, afin de ne pas le gaspiller. Partagez ensuite avec vos proches le moment où vous le faites et pourquoi. N’hésitez pas à leur expliquer pourquoi, car ils pourront alors vous aider à garder ces plages horaires libres.

9. Fixer des règles pour soi-même

Examinez les comportements susceptibles d’engendrer du stress, un manque de concentration ou de vous placer dans des situations qui ne vous conviennent pas. Créez ensuite des règles pour vous empêcher d’agir de la sorte ou pour vous aider à reconnaître les situations qui vous poussent à vous comporter de la sorte.

On se croirait revenu à l’école, mais voici quelques exemples :

Vous ne travaillez qu’à des heures précises, car c’est là que vous êtes le plus productif. Par exemple, entre 9 heures et 11 heures le samedi, vous ne faites rien d’autre que de jouer avec vos enfants, pas de courrier électronique, pas de travaux ménagers, car les deux ne font pas bon ménage.

ADVERTISING

En créant ces règles pour vous-même, vous les transformez rapidement en habitudes et les rappels ne sont plus nécessaires.

10. Prévoir une heure pour la consultation des courriels

Le fait d’avoir accès 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 aux courriels professionnels peut avoir un impact négatif sur votre capacité à compartimenter. Ils sont source de stress et ne vous permettent jamais de vous détendre et de vous concentrer sur votre vie privée lorsque vous n’êtes plus au travail.

Le seul moyen sûr de remédier à cette situation est d’arrêter de consulter votre boîte de réception une fois que vous avez terminé votre travail. Vous avez peut-être l’impression de vous faciliter la tâche en consultant vos courriels le soir, mais plus vous le faites tard dans la soirée, plus il vous faudra de temps pour vous déconnecter et passer une soirée relaxante et un sommeil paisible.

Fixez une date limite à laquelle vous consulterez vos courriels pour la dernière fois de la journée, idéalement lorsque vous êtes encore au bureau. Vous devez vous assurer qu’il vous reste quelques heures dans la soirée, afin de pouvoir dire adieu aux courriels jusqu’au lendemain !

Vous pouvez également désactiver les notifications sur votre téléphone portable pour éviter d’être tenté de consulter votre boîte de réception. Il suffit de quelques clics pour les activer et les désactiver. Si vous ne pouvez pas désactiver les notifications, laissez votre téléphone portable dans une autre pièce chaque soir pour ne pas être tenté,

11. Reconnaître ce qui est vraiment important par rapport à ce qui est urgent

Que vous aimiez votre travail ou que vous le détestiez, le travail peut avoir des répercussions sur d’autres aspects de votre vie, à la maison et en vacances dans certains cas.

Même lorsque vous travaillez, vous êtes constamment sollicité et il est essentiel de savoir faire la différence entre ce qui est urgent et ce qui est important pour gérer le stress.

ADVERTISING

Par exemple, les courriels sont presque toujours une demande de réponse à une information ou à une action. Ils sont souvent considérés comme urgents car, au fil des ans, nous avons pris l’habitude de toujours répondre rapidement aux courriels.

La plupart du temps, les courriels peuvent sembler urgents, mais peu d’entre eux sont importants. Reconnaissez ce qui est important par rapport à ce qui est urgent et travaillez d’abord sur les courriels importants, car ils auront un impact plus important.

Lorsqu’une demande vous parvient, qu’il s’agisse d’un courriel ou de toute autre demande de temps, demandez-vous si je dois y répondre maintenant. Cela peut-il attendre, est-ce plus important que ce que je fais en ce moment ?

Vous pouvez également vous mettre à la place du demandeur et penser que s’il ne reçoit pas de réponse avant un jour, cela fera-t-il une grande différence ?

Le bilan

Pour réduire le stress et être plus présent avec ceux que vous aimez, il est essentiel de pratiquer ces techniques. Plus vous les pratiquerez, plus vite elles deviendront des habitudes ancrées, et votre sentiment de maîtrise augmentera.

Le compartimentage est une approche bien rodée qui permet de gérer les événements de la vie d’une manière plus facile et plus efficace.

ADVERTISING

Plus vous maîtrisez le moment présent et plus vous vous y concentrez, moins vous êtes stressé, plus vous êtes productif et plus vous passez de bons moments.

Soyez prêt à adapter ces approches à votre propre situation, mais les principes et les résultats escomptés doivent rester les mêmes.

TL;DR

Vous n’avez pas le temps de lire l’article complet ? Lisez ceci.

How to Compartmentalize For Productivity

La compartimentation permet d’organiser les pensées et les tâches dans des « boîtes » distinctes, ce qui réduit les chevauchements et les distractions, améliorant ainsi votre concentration et votre capacité à gérer le stress.

Il s’agit d’un mécanisme d’adaptation permettant de gérer les émotions conflictuelles et le stress.

Il est utile pour gérer les défis de la vie en « fermant la porte » mentalement à des questions sans rapport avec le sujet.

Visualisation: Classer mentalement les soucis dans différents « compartiments ».

Monotâche: Se concentrer sur une seule tâche à la fois.

Simplifier les tâches: Décomposer les tâches complexes en parties plus petites.

Gestion du courrier électronique : Limiter la consultation des courriels aux heures de travail afin de préserver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée: Distinguer ce qui est urgent de ce qui est important.