7 raisons pour lesquelles je préfère être célibataire plutôt que d’être en couple


J’ai été célibataire pendant une grande partie de ma vie d’adulte, ponctuée de quelques relations qui n’ont pas duré.

Choisir d’être célibataire n’est pas toujours compris par les autres. La pression est constante et vient de tous les côtés.

Des rendez-vous qui ne semblent pas comprendre pourquoi je ne suis pas à la recherche d’une « meilleure moitié ». De mes parents, qui sont impatients de me voir installé, car c’est la norme. De mes amis qui mènent déjà une vie de couple et se demandent si je souhaite un jour les rejoindre.

Face à cette pression, je me retrouve à réfléchir :

Pourquoi devrais-je justifier mon choix d’être célibataire ?

Pourquoi le fait d’être en couple ou de se marier est-il considéré comme un signe de réussite ?

N’est-il pas temps de considérer le désir de célibat sous le même angle que le désir de compagnie ?

Dans cet article, je souhaite approfondir ce sujet et expliquer pourquoi je pense que la pression exercée par la société sur les individus pour qu’ils aient une relation est injustifiée et conduit souvent à des partenariats malheureux fondés sur des attentes irréalistes.

À la fin de cet article, j’espère vous avoir convaincu que le choix de rester célibataire ou d’être en couple doit résulter d’un choix personnel et non d’attentes ou de craintes de la société.

Alors, plongeons dans les 7 raisons pour lesquelles je préfère être célibataire plutôt que d’être en couple.

1) Liberté et indépendance

Le célibat procure un sentiment de liberté inégalé. Vous pouvez prendre des décisions sans avoir à consulter ou à faire des compromis avec une autre personne.

Qu’il s’agisse de décider du menu du soir ou de faire des choix de vie importants comme déménager pour trouver un emploi, vous avez l’autonomie nécessaire pour façonner votre vie comme vous l’entendez.

Ce sentiment d’indépendance n’est pas seulement lié à la prise de décisions, mais aussi à l’épanouissement personnel. Le célibat vous donne le temps et l’espace nécessaires pour vous concentrer sur vous-même, vos intérêts et vos objectifs.

Vous pouvez vous adonner à de nouveaux passe-temps, voyager seul, poursuivre vos études ou créer l’entreprise dont vous avez toujours rêvé.

Il est essentiel d’accepter cette liberté et de l’utiliser pour explorer et mieux se comprendre. La découverte de soi qui découle du célibat conduit souvent à un sentiment plus profond de confiance en soi et d’estime de soi.

2) La solitude n’est pas la solitude

De nombreuses personnes associent le célibat à la solitude, mais c’est loin d’être le cas.

Cette idée m’est venue après avoir connu des épisodes de solitude, même au sein d’une relation. J’ai compris que la solitude n’est pas le fait de ne pas avoir quelqu’un à ses côtés.

Il s’agit de ne pas se sentir compris et connecté, ce qui peut arriver même lorsque vous êtes en couple.

Le célibat, en revanche, offre la possibilité d’embrasser la solitude – un état où l’on est seul sans se sentir seul. C’est un moment propice à l’introspection, à une meilleure compréhension de soi et à l’établissement d’une relation avec soi-même.

Dans les moments de solitude, j’ai découvert plus que jamais mes goûts et mes dégoûts, mes forces et mes faiblesses, mes passions et mes peurs. J’ai appris à apprécier ma propre compagnie, à me divertir, à trouver la paix dans le silence.

Et dans ce processus de découverte et d’acceptation de soi, j’ai réalisé que je pouvais me sentir entière et satisfaite par moi-même.

Appréhender la solitude ne signifie pas couper les ponts avec le monde. Il s’agit d’apprendre à trouver la joie en soi et à l’étendre à l’extérieur.

3) Les relations ne sont pas la seule source de bonheur

C’est un autre aspect que j’ai mis du temps à comprendre.

La plupart d’entre nous ont grandi en croyant que « le bonheur, c’est d’être en couple ». C’est un récit que nous voyons dans les films, que nous entendons dans les chansons et que nous lisons dans les livres.

Et si le bonheur ne consistait pas à trouver « l’élu » mais à se trouver soi-même?

Permettez-moi de préciser.

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez accompli quelque chose dont vous étiez fier ou de la dernière fois où vous avez fait quelque chose que vous aimiez vraiment ? Ce sentiment d’accomplissement et de satisfaction, c’est aussi du bonheur.

Vous voyez, le bonheur vient de l’intérieur, en faisant ce que vous aimez, en passant du temps avec les gens qui comptent pour vous…

…Et surtout, d’aimer qui vous êtes en tant que personne.

Le fait d’être célibataire m’a permis de découvrir que le bonheur n’est pas forcément lié à une relation. Il peut résulter de divers aspects de la vie : réussite professionnelle, amitiés, loisirs, recherche de connaissances, bénévolat, voyages, et bien d’autres choses encore.

Comprendre cela a été libérateur. J’ai réalisé que je n’ai pas besoin d’être dans une relation pour éprouver de la joie et de l’épanouissement.

Si vous parvenez à abandonner la croyance selon laquelle les relations sont la seule source de bonheur, vous vous ouvrirez un monde de possibilités. Vous commencerez à trouver le bonheur dans des endroits inattendus et dans les petits moments de la vie quotidienne.

Vous réaliserez que vous êtes le créateur de votre propre bonheur.

4) Le célibat permet de nouer des amitiés plus profondes

no real friends 7 reasons why I prefer being single to being in a relationship

Ce n’est peut-être pas la première chose qui vient à l’esprit lorsque l’on considère les avantages du célibat, mais c’est une chose importante.

Lorsque j’étais en couple, j’ai remarqué une tendance. J’avais tendance à investir la majeure partie de mon temps et de mon énergie émotionnelle dans mon partenaire, souvent au détriment de mes amitiés. Mes amis devenaient secondaires, des personnes que je ne voyais que si j’avais un peu de temps libre.

Le fait d’être célibataire a toutefois bouleversé la donne.

En disposant de plus de temps et de bande passante émotionnelle, j’ai pu cultiver des amitiés plus profondes et plus significatives.

J’ai eu de longues conversations avec des amis sans consulter constamment mon téléphone. J’ai été là pour eux dans leurs hauts et leurs bas, tout comme ils ont été là pour moi.

La beauté de ces amitiés est qu’elles sont fondées sur le respect mutuel et les expériences partagées, et non sur l’amour romantique ou les attentes de la société. Ce sont des relations où je peux être authentique sans craindre d’être jugée ou rejetée.

De plus, ces amitiés m’ont appris des leçons précieuses sur la loyauté, la compréhension et la compassion, leçons qui sont inestimables dans n’importe quel type de relation.

Je ne dis pas que les personnes en couple ne peuvent pas avoir des amitiés profondes. Mais le fait d’être célibataire m’a donné l’occasion de donner la priorité à mes amis comme je ne l’avais jamais fait auparavant.

C’est pour cette raison, entre autres, que je préfère être célibataire plutôt que d’être en couple.

5) Le célibat favorise l’autonomie

J’ai toujours cru en l’idée que chaque expérience de la vie nous apprend quelque chose de précieux.

Je me souviens de mon premier appartement en tant qu’adulte célibataire. C’était un petit appartement d’une chambre, mais c’était le mien. J’étais responsable de tout, du paiement des factures à la réparation des pannes.

Un jour, le robinet de ma salle de bains s’est mis à fuir. Mon premier réflexe a été d’appeler quelqu’un à l’aide. Mais j’ai décidé d’essayer de le réparer moi-même. J’ai regardé des tutoriels en ligne, acheté les outils nécessaires et, après quelques heures de lutte, j’ai réussi à arrêter la fuite.

Cela peut sembler anodin, mais cela m’a donné une énorme confiance en moi. J’ai réalisé que j’étais capable de prendre soin de moi. Et cette prise de conscience m’a donné de l’énergie.

Le célibat m’a donné de nombreuses occasions de devenir plus autonome et indépendant. Qu’il s’agisse de gérer ses finances, de faire face à une crise ou simplement de tuer une araignée dans la baignoire, le célibat m’a appris à ne compter que sur moi-même.

Ce sens de l’autonomie ne m’a pas seulement rendu plus fort, mais aussi plus confiant en mes capacités. C’est une compétence inestimable que je n’échangerais pour rien au monde.

6) Célibat et santé mentale

La société dépeint souvent le célibat comme une expérience solitaire et malheureuse. Cependant, des études récentes suggèrent tout le contraire.

Des recherches ont montré que les célibataires sont plus susceptibles de s’épanouir que les personnes mariées. Les célibataires font preuve d’un niveau d’autodétermination plus élevé et sont plus susceptibles de connaître une croissance et un développement personnels continus.

Le célibat offre également plus de temps pour prendre soin de soi. Sans les responsabilités inhérentes à une relation, les célibataires ont souvent plus de temps à consacrer à leur santé, à leurs loisirs et à d’autres centres d’intérêt.

En outre, les célibataires ont tendance à avoir des réseaux sociaux plus étendus. Elles entretiennent des liens plus étroits avec leurs amis, leurs frères et sœurs, leurs parents et leurs voisins. Ces liens sociaux peuvent servir de tampon contre les problèmes de santé mentale et contribuer au bien-être général.

Cela ne veut pas dire que le fait d’être en couple est préjudiciable à la santé mentale. Il s’agit plutôt de remettre en question l’idée commune selon laquelle le célibat est en quelque sorte inférieur ou moins satisfaisant.

Le fait est que le célibat peut être bon pour la santé mentale, et c’est l’une des raisons pour lesquelles je le préfère à une relation.

7) Le célibat vous prépare à de meilleures relations

Oui, vous avez bien lu. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le fait d’être célibataire peut vous préparer à des relations meilleures et plus épanouissantes à l’avenir.

Lorsque vous êtes célibataire, vous apprenez à vous connaître. On comprend mieux ses besoins, ses désirs, ses forces et ses faiblesses. On apprend à être à l’aise avec soi-même, à apprécier sa propre compagnie et à trouver le bonheur en soi.

Cette conscience et cet amour de soi constituent une base solide pour toute relation future.

Lorsque vous connaissez votre valeur, vous êtes moins susceptible de vous contenter de relations qui ne vous respectent pas ou ne vous valorisent pas.

Lorsque vous êtes heureux en vous-même, vous ne cherchez pas à ce que quelqu’un d’autre vous complète ou vous rende heureux.

En outre, le célibat vous donne le temps et l’espace nécessaires pour réfléchir à vos relations passées. Cela vous permet de comprendre ce qui n’a pas marché, ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné et ce que vous attendez d’une relation à l’avenir.

Cette introspection peut vous aider à faire de meilleurs choix dans vos relations futures. Elle peut vous aider à construire des relations plus saines et plus heureuses, fondées sur le respect et la compréhension mutuels.

Si j’apprécie le célibat en ce moment, je sais aussi que cette phase de ma vie me prépare à de meilleures relations à l’avenir. Et c’est l’une des principales raisons pour lesquelles je préfère être célibataire plutôt que d’être dans une relation.

En conclusion : C’est une question de choix et de découverte de soi

Les raisons de choisir le célibat sont aussi variées et uniques que nous le sommes en tant qu’individus.

Le fait est que les personnes qui restent célibataires développent une plus grande confiance en leurs propres opinions et s’épanouissent davantage que les personnes mariées.

Personnellement, le célibat m’a aidé à définir ma propre voie, à façonner ma vie selon mes propres termes et à trouver le bonheur en moi, et non chez quelqu’un d’autre.

Que vous choisissiez d’être célibataire ou en couple, le plus important est que votre décision soit guidée par ce qui vous convient, et non par les pressions ou les attentes de la société.

Si vous êtes célibataire et que vous aimez ça, sachez que vous êtes en bonne compagnie. Et si vous êtes célibataire et à la recherche de l’élu(e) de votre cœur, n’oubliez pas qu’il est normal de prendre son temps. Profitez du voyage pour vous découvrir et vous épanouir.

Après tout, comme le dit le proverbe, « on ne peut pas verser de l’eau d’une tasse vide ». Se connaître et s’aimer soi-même est le premier pas vers la construction d’une relation saine et épanouissante avec les autres.