Qu’est-ce qu’une vie authentique ? Un essai puissant sur l’authenticité


L’authenticité. Que signifie ce mot pour vous ?

Notre culture moderne y accorde-t-elle même de l’importance ? Comment reconnaître l’authenticité et vivre une vie authentique dans un monde où nous ne pouvons même pas identifier ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas ?

La vérité est que nous vivons à une époque où nous sommes de plus en plus déconnectés de nous-mêmes. Avec l’internet, les médias sociaux et les nombreuses technologies de communication, nous sommes bombardés d’informations au point d’être non seulement distraits, mais aussi perdus.

On nous dit tous les jours, de multiples façons objectives et subjectives, que nous devons faire plus, réussir plus dans la vie et même être meilleurs que nous ne le sommes. Les outils de marketing de notre système capitaliste nous font croire que la solution à notre anxiété et à notre malheur est de faire plus que ce que nous avons fait, d’accomplir plus que ce que nous avons accompli, d’être meilleur que ce que nous sommes. Il veille à ce que nous restions de loyaux serviteurs du système, toujours en train de travailler, de consommer et de faire tourner les rouages. Nous achetons tout, des vêtements aux ateliers de développement personnel, à la recherche d’une sorte d’épanouissement qui ne peut être trouvé que lorsque nous cessons de le poursuivre et que nous embrassons la personne que nous sommes et la vie que nous avons. Mais nous sommes trop occupés à rechercher des choses dans le futur.

Elle se traduit par une obsession pour les modèles mythologiques de réussite, de bonheur et de perfection que nous vendent les médias. De nos jours, il semble anormal d’être un être humain susceptible d’échouer, avec des sentiments d’insécurité et de tristesse au plus profond de soi. Une partie de notre nature la plus fondamentale a été transformée en problème et nous passons notre vie à essayer de fuir, de réparer ou de nous débarrasser du « problème ».

Face à cela, nous vivons une grande crise d’identité. Alors que nous sommes obsédés par l’idée d’être différents, nous avons perdu la connexion avec notre nature profonde. Lorsque notre noyau authentique n’est pas nourri, nous commençons à perdre l’énergie, l’étincelle de nos yeux, en s’asséchant lentement jusqu’à la dépression.

Mais blâmer le « système » n’est pas une solution, n’est-ce pas ? C’est le monde dans lequel nous vivons. Il comporte des défis, mais aussi des opportunités.

En effet, l’information n’a jamais été aussi disponible ! Alors que nos ancêtres n’avaient d’autre choix que d’adhérer au modèle de réalité imposé par leurs sociétés, nous avons à notre disposition toutes sortes de connaissances, d’idées et de perspectives. C’est à la fois un défi et une opportunité.

Le défi est le suivant :

Avec autant d’informations disponibles, il est facile de manipuler les faits et de trouver un moyen de corroborer ce que l’on croit. C’est un phénomène dangereux ! Si nous regardons attentivement, nous trouverons de nombreux groupes différents, de nombreuses idéologies, qui présentent les mêmes informations de différentes manières, afin de nous manipuler à des fins différentes. Nous sommes au cœur d’une guerre mondiale de l’information !

On voit des gens se faire manipuler par toutes sortes de « fake news », croire aux mensonges les plus absurdes. Il est facile d’identifier ce phénomène en dehors de notre bulle. Pourtant, ils vous regardent probablement avec les mêmes yeux perplexes ! Est-il vraiment possible de savoir qui a raison et qui a tort ? En fait, non ! Car tout ce que nous appelons réalité n’est qu’une construction fragile faite de fragments de vie, interprétés selon nos perspectives personnelles et collectives. Votre réalité n’est qu’une construction, une interprétation très limitée et fragile de l’infini.

Mais il y a aussi une opportunité :

Alors que tout change si vite, nous ne pouvons plus faire confiance à la vérité. Cela nous fait réaliser à quel point nos concepts de réalité sont relatifs et fragiles, à quel point il est facile de configurer un certain type de réalité et de la vendre – et à quel point nous l’achetons facilement .

Une fois que vous êtes conscient de ce qui se passe, vous pouvez l’utiliser à votre avantage. Puisque la fraude de notre réalité est plus exposée que jamais, il est plus facile de la contester ! Ce moment ouvre une opportunité. Il ouvre une brèche qui nous permet de commencer à nous explorer vraiment.

Chaque fois que vous trouvez quelqu’un d’hypnotisé à l’intérieur d’une bulle personnelle, rappelez-vous que vous êtes dans la même situation ! Il y a une énorme différence entre nos concepts et la réalité. Vous avez des concepts sur vous-même et sur la vie. Mais la vraie nature de la vie et la véritable extension de votre être ne peuvent pas être conceptualisées.

Lorsque vous cessez d’essayer de comprendre la vie, vous commencez à la vivre. Lorsque vous dépassez vos concepts et cessez d’essayer de vous définir ou de vous cataloguer, vous trouvez votre véritable être.

Vous n’avez pas besoin de chercher l’authenticité. Elle est déjà en vous.

Qu’est-ce que l’authenticité ? En vérité, c’est l’une des choses que nous ne devrions pas essayer de définir. Nous perdons le contact avec notre noyau authentique dès que nous commençons à essayer de nous définir. Comme la vie elle-même, nous sommes en mouvement et en transformation constants. Notre nature dynamique ne peut être exprimée par des mots. Nous sommes un mystère qui ne peut être expliqué. La définition, l’explication, l’image que nous avons de nous-mêmes est ce qui nous hypnotise et nous déconnecte de notre noyau authentique.

Si vous voulez vraiment trouver l’authenticité, vous devez sortir de vos pensées. Vous devez sortir de cette petite boîte, de cet hologramme petit et limité de vous-même que vous avez créé. Vous devez vous sentir et goûter votre âme.

Vous n’êtes pas seulement des pensées. Vous êtes des émotions. Vous êtes un instinct. Vous êtes un corps. Penser à vos émotions, à votre instinct et à votre corps ne fait que vous déconnecter d’une dimension aussi essentielle de votre être. Ressentez vos émotions sans résistance, faites confiance à votre instinct et appréciez votre corps. Vous pourrez alors vous ancrer dans votre nature fondamentale et vous laisser porter par la vie qui existe en vous.

Vous êtes bien plus que votre esprit.

Notre esprit est une composante essentielle de notre être. Nos capacités de réflexion nous ont permis d’accomplir de grandes choses. Pourtant, nous sommes bien plus que notre esprit. La voix de notre esprit est un mélange de nos propres idées et de toutes les informations que nous avons absorbées depuis le jour de notre naissance. Mais il existe une intelligence silencieuse dans notre corps, qui est la source la plus pure de notre être.

Cette intelligence en vous coordonne votre corps, vos émotions et votre psychisme. Imaginez que chaque minute, dans votre corps, environ 300 millions de cellules meurent tandis que des millions de nouvelles cellules naissent. En une seule journée, ce nombre atteint environ 432 000 milliards de cellules qui meurent et naissent à l’intérieur de votre corps. Ces mêmes cellules créent les tissus, les organes, les fluides corporels et tous les éléments de votre corps organisé, synchronisé et efficace. Par seconde, votre corps traite environ 37 000 milliards de réactions chimiques. Et ce ne sont pas seulement vos propres cellules qui font le travail pour vous maintenir en vie. Plus de 40 billions de bactéries participent au miracle. Pouvez-vous organiser et commander tout cela avec votre esprit pensant ? Il existe une intelligence systémique beaucoup plus puissante, profonde et sage qui coordonne vos processus vitaux.

Pendant que vous êtes distrait, que vous dépensez tant d’énergie à essayer de comprendre le monde et vous-même à travers votre esprit, la vie se passe à l’intérieur de vous, et vous la manquez. Et plus vous vous déconnectez de l’intelligence primaire de la vie qui réside dans votre corps, plus vous vous sentez malheureux, vide et perdu. Malheureusement, nous ne savons même pas comment écouter, comment nous mettre au diapason de cette intelligence instinctive.

Il y a une grande différence entre la conscience et la raison. Si vous voulez faire l’expérience de votre moi le plus authentique, vous devez vous détacher un peu de votre esprit et de ses constructions pour laisser votre conscience explorer différentes dimensions de vous-même.

(Vous voulez que Rudá Iandê vous apprenne à vivre une vie authentique ? Découvrez Out of the Box, notre nouvel atelier en ligne).

Comment s’y rendre ?

1. Détachez-vous de tout ce que vous avez appris sur vous-même.

Nous sommes programmés depuis le début de notre vie.

Tout d’abord, on vous a donné un nom, qui est devenu une première définition et une limitation de votre moi infini. Ensuite, vous avez été identifié comme un garçon ou une fille, et avec votre sexe, vous avez hérité de nombreux concepts différents sur la façon dont vous êtes censé être et vous comporter. Ensuite, vous avez été éduqué par votre famille, l’école, la religion et la société, héritant d’innombrables concepts et hypothèses sur la vie et sur vous-même. La plupart de ces éléments n’ont rien à voir avec votre vrai moi. Ce ne sont que des constructions sociales.

Nos visions de nous-mêmes sont complètement façonnées par de nombreux éléments. Et tout ce que nous avons appris sur nous-mêmes peut s’approcher de ce que nous sommes, mais ne sera jamais qu’une esquisse de notre moi le plus authentique.

En fin de compte, toutes les définitions que nous pouvons créer à notre sujet ne seront ni réelles ni solides. Ce ne sera qu’une définition.

Parce que nous ne pouvons pas être conceptualisés. Nous sommes tellement plus que ce que nous pouvons comprendre.

Lorsque vous renoncez à essayer de comprendre, à donner un sens à votre existence, vous faites le premier pas vers l’authenticité. Vous pouvez alors vous détendre, vous sentir vous-même et laisser votre nature s’exprimer.

2. Nous pouvons trouver l’authenticité dans l’action, dans le dynamisme de la vie.

Combien de fois vous êtes-vous surpris dans le miroir, ou en train de regarder quelque part, en train de penser à vous-même, à votre vie ?

Le fait est que nous dépensons beaucoup d’énergie à faire cela – à trop penser à nous-mêmes. « Oh, je fais ceci, je vais dans telle direction dans la vie, je dois être comme cela, c’est ainsi que je dois me comporter. C’est ainsi que je dois me comporter. »

Au lieu d’essayer d’être d’une certaine manière, respectez-vous et libérez votre nature. Laissez-vous aller et agissez de manière plus spontanée. L’expression la plus authentique de vous-même n’est peut-être pas aussi parfaite que vous le souhaiteriez, mais c’est le vrai vous qui doit être honoré et respecté.

3. L’authenticité est l’expression naturelle de votre être.

Voici la vérité : l’authenticité n’est pas quelque chose que nous devons aller chercher n’importe où. Ce n’est pas quelque chose que nous devons faire pour la trouver.

Il faut juste arrêter de faire les choses à fond. Cesser d’être aussi artificiel. Abandonnez vos concepts et vos attentes à votre égard. Vous n’avez pas besoin d’être autre chose que ce que vous êtes déjà.

Écoutez simplement ce que votre corps, vos émotions et votre instinct vous disent. Non pas qu’ils aient une voix pour vous le dire directement, mais ils vous donneront l’envie et l’énergie qui vous pousseront à l’action.

(Vous souhaitez apprendre directement de Rudá Iandê comment vivre une vie authentique ? Consultez Out of the Box, son nouvel atelier en ligne).

4. Pour trouver votre vrai moi, vous ne pouvez exclure aucune partie de votre être.

C’est là que beaucoup de gens se débattent. Si vous voulez vraiment vivre une vie authentique, vous devez également venir d’un lieu d’être authentique. Qu’avez-vous combattu en vous-même ? Quels sont les aspects de vous-même que vous acceptez et ceux que vous refusez ?

Commençons par vos émotions. Que pensez-vous de votre peur, de votre chagrin, de votre colère et de votre anxiété ? Pensez-vous qu’il s’agit d’aspects naturels de votre être ou les traitez-vous comme des maladies que vous devez guérir ? Il n’y a aucun moyen de vivre une vie authentique si vous ne restez pas impartial et si vous ne respectez pas le spectre complet de vos émotions. Ne les jugez pas comme positives ou négatives. Certaines émotions sont agréables, d’autres douloureuses, mais elles sont toutes sacrées et doivent être respectées.

En luttant contre ses émotions, on se fragmente et on crée de la violence en soi. Nous avons été programmés de cette manière. On nous a dit que certaines de nos émotions les plus naturelles sont négatives, interdites et qu’elles doivent être traitées, corrigées ou vaincues. Mais ce que vous finissez par faire, c’est vous fragmenter et polluer une partie importante de votre nature avec vos jugements et votre violence.

L’authenticité, après tout, vient de la plénitude de votre être et de l’acceptation de tout cela.

5. Faites attention à la façon dont vous vous comportez sur votre Instagram

Instagram est le portrait parfait de notre étrange tendance à nous faire passer pour ce que nous sommes. Tout le monde y est heureux, postant les plus belles photos de leur vie. Pourquoi sommes-nous si désespérément en quête d’admiration ? Pourquoi avons-nous besoin d’avoir l’air si cool et de prétendre que nous avons une vie si extraordinaire ?

Le fait est que nous le faisions bien avant l’arrivée d’Instagram. Des personnes intelligentes ont simplement identifié l’un de nos points faibles et ont développé une application pour en tirer profit. Mais nous essayons compulsivement de cacher notre insécurité, notre tristesse et nos échecs au monde entier et de montrer une version très fausse de nous-mêmes et de nos vies. Nous en arrivons à essayer de jouer ce jeu hypocrite même avec nous-mêmes ! Nous voulons croire que nous sommes absolument purs et bons au fond de nous-mêmes, tandis que les aspects les plus lourds de notre nature ne sont qu’un accident, des ombres que nous transcenderons à un moment ou à un autre. Mais nous ne sommes tous que des êtres humains, naturellement désordonnés au fond d’eux-mêmes, vulnérables et soumis à des échecs.

Notre monde est plein de fausse perfection et de bonheur, mais nous avons soif d’authenticité. Peut-être n’avez-vous plus besoin de participer à ce jeu. Vous pouvez commencer par vous-même. Prenez l’engagement de faire la paix avec votre vrai moi, tel que vous êtes. Apprenez à admirer l’ensemble de votre être et la beauté de ses contrastes. Ensuite, vous pouvez faire un deuxième pas et cesser de dépenser votre énergie à essayer d’avoir l’air confiant et brillant. Votre vrai moi, même s’il est contradictoire, peu sûr de lui et vulnérable, a beaucoup plus de substance que le personnage que vous jouez.

6. Il faut avoir le courage d’ouvrir des portes.

L’authenticité exige que vous soyez assez courageux pour ouvrir la porte, affronter tous les aspects interdits et oubliés de vous-même et les embrasser.

Nous avons été programmés pour croire que si nous cessons de nous contrôler et que nous nous abandonnons à nos émotions et à nos instincts, quelque chose de terrible se produira. On nous fait croire que nos instincts sont animales, barbares, qu’ils nous pousseront à tout gâcher et à détruire notre avenir.

Mais en réalité, c’est loin d’être le cas. Notre instinct est une force très intelligente. C’est lui qui vous pousse à faire ce qui vous semble juste, même si d’autres options sont plus faciles à mettre en œuvre ou peuvent donner de meilleurs résultats. C’est la seule chose qui est toujours de votre côté.

La seule cause de nos déséquilibres est la mauvaise relation que nous entretenons avec nos émotions, notre corps et notre instinct, car la partie de nous que nous jugeons et refoulons finit par se retourner contre nous-mêmes.

Pour atteindre nos objectifs dans la vie, nous devons faire des sacrifices. Mais nous devons bien choisir ce que nous allons sacrifier. Si nous devons sacrifier notre propre nature et tout ce qui nous rend si unique pour réussir, notre succès est déjà une défaite et, une fois atteint, ne sera plus qu’une prison.

Donc, si vous voulez vivre une vie authentique, ayez le courage d’embrasser et de protéger votre être véritable, et soyez prêt à en payer le prix. Chaque jour, vous serez tenté d’emprunter la voie de la facilité et de jouer le rôle que le monde attend de vous. Il faut un certain tempérament pour être soi-même, au lieu d’être un mort-vivant social.

Réflexions finales

Il existe un sentiment qui est bien plus important que le bonheur, le succès ou tout autre sentiment de réussite dans la vie.

C’est le sentiment d’être chez soi. Le sentiment d’être quelque part fidèle à qui vous êtes. Il vient du plus profond de vos tripes et vous remplit complètement.

C’est l’authenticité.

C’est ce qui nous pousse à vivre notre vie comme nous l’entendons. Pas de la manière dont notre société ou quelqu’un d’autre l’a planifiée pour nous. Mais selon nos propres termes et nos propres règles.

Permettez-moi donc de vous poser la question suivante.

Vivez-vous votre vie ? Honorez-vous votre vrai moi ?

Rudá Iandê est un chaman et le créateur de Out of the Box, une méthode révolutionnaire pour développer votre pouvoir personnel et recadrer votre réalité. Out of the Box est dispensé sous forme d’atelier en ligne par Ideapod Academy. Pour en savoir plus sur Rudá Iandê et Out of the Box, consultez sa masterclass gratuite sur l’acceptation de votre pouvoir personnel.