Comment réorienter vos pensées anxieuses en 5 minutes

Points clés

  • Les pensées anxieuses peuvent parfois envahir notre esprit au point que nous avons du mal à nous recentrer.
  • Les survivants d’un traumatisme dans l’enfance ont du mal à réguler leurs émotions en raison d’années de dysrégulation, ce qui entraîne des sentiments d’anxiété et de stress.
  • Rire et se sentir bête peut parfois aider à diminuer les pensées anxieuses en augmentant les niveaux de sérotonine.
Johnhain/pixabay
Source : Johnhain/pixabay

Au cours de ma première année d’université, j’ai pris un cours de théâtre pour occuper mon emploi du temps. J’avais besoin d’un cours facultatif, et le cours d’art dramatique m’a semblé intéressant, car j’ai toujours plaisanté sur le fait que j’aurais aimé être actrice dans un spectacle comique ou une pièce de théâtre à Broadway. (« Plaisanterie » étant le mot choisi, car si j’adore regarder les autres jouer, je reste une horrible actrice). En classe, nous avons réalisé une activité dans laquelle un élève chantait une chanson, puis un autre intervenait à n’importe quel moment avec une autre chanson contenant le mot en cours qui était chanté à haute voix, ou n’importe quelle chanson qui lui rappelait la chanson en cours d’interprétation. J’ai adapté cette activité à mon travail avec des clients souffrant d’anxiété.

Nous avons tous des moments dans notre vie où nous ressentons une augmentation de l’anxiété. Il peut s’agir d’une période stressante au travail, d’un conflit dans une relation, ou tout simplement de beaucoup de choses qui se passent. C’est dans ces moments-là que l’on peut remarquer une plus grande agitation ou une énergie nerveuse.

Les personnes ayant subi un traumatisme dans leur enfance ont parfois du mal à s’ancrer dans le sol en raison du chaos qui régnait au début de leur vie. Leur corps a appris à rester dans un certain degré de dysrégulation émotionnelle, et les activités d’apaisement peuvent parfois être ressenties comme stressantes. Je constate que certaines techniques d’ancrage peuvent souvent provoquer une augmentation de l’anxiété en raison de la quantité de calme et de concentration qu’elles impliquent ; il est parfois nécessaire de commencer par une activité plus impliquée pour apprendre à rediriger l’énergie anxieuse.

l’article continue après l’annonce

Suivez les étapes suivantes pour un exercice amusant qui peut distraire certaines de vos pensées anxieuses. Cet exercice peut être réalisé en groupe, par deux ou seul.

1. Identifiez la première chanson qui vous vient à l’esprit. Il peut s’agir de n’importe quelle chanson, mais il peut être plus facile de commencer par une chanson pop bien connue dont les paroles sont faciles à comprendre. Chantez les paroles qui vous viennent à l’esprit, en ne vous arrêtant que lorsqu’il n’y a plus de mots dont vous vous souvenez.

2. Chantez les paroles d’une chanson qui contient le dernier mot chanté de la chanson précédente. Vous pouvez commencer n’importe où, du moment que ce mot de la chanson précédente se trouve dans le nouveau texte. Continuez à chanter jusqu’à ce que vous n’ayez plus de mots mémorisés, comme auparavant. N’hésitez pas à fredonner les paroles si vous vous souvenez des sons mais pas des mots spécifiques.

3. Continuez jusqu’à ce que vous vous sentiez ridicule. C’est encore mieux si vous riez. Il est bon de se tromper et de ne pas savoir où recommencer, car cela signifie que vous dirigez votre énergie vers l’activité. Les endorphines produites par le rire peuvent contribuer à atténuer les sentiments de stress et à améliorer la concentration sur l’activité en cours, réduisant ainsi l’espace pour les pensées anxieuses.

4. À la fin, observez votre corps. Constatez-vous une diminution de la tension à certains endroits ? Vos épaules ou votre mâchoire sont peut-être plus détendues. Peut-être avez-vous oublié, ne serait-ce que pendant quelques minutes, ce qui vous angoissait. Le rire augmente le taux de sérotonine, dont les effets antidépresseurs sont connus, ce qui peut contribuer à diminuer les pensées et les sentiments négatifs que vous ressentez, même si ce n’est que pour un temps.

5. Répéter l’opération si nécessaire.

Références

Yim J. Therapeutic Benefits of Laughter in Mental Health : A Theoretical Review. Tohoku J Exp Med. 2016 Jul;239(3):243-9. doi : 10.1620/tjem.239.243. PMID : 27439375. Consulté le 2/6/2022.