5 raisons majeures pour lesquelles « se trouver soi-même » est un mensonge de la culture pop


L’idée de « se trouver soi-même » est très populaire. Les gourous du Nouvel Âge, les conférenciers motivés et les livres d’auto-assistance en parlent sans cesse.

Mais se trouver soi-même, c’est des conneries.

J’ai passé des années à espérer que je découvrirais mon vrai moi et que le but de ma vie me serait révélé. Mais se trouver soi-même et trouver son but ne fonctionne pas comme ça.

C’est en cessant de chercher et en commençant à agir que l’on se trouve soi-même.

Vous obtenez de vraies réponses lorsque vous embrassez le mystère de l’existence au lieu de vivre dans votre intellect.

Comme le dit le chaman Rudá Iandê:

« La meilleure contribution que le chamanisme a apportée à ma vie n’a pas été des réponses, mais la possibilité d’embrasser le mystère que je suis ».

Pourquoi le fait de se trouver soi-même est-il un mensonge de la culture pop ?

Comme l’a tweeté l’auteur de best-sellers Steven Bartlett:

« Se trouver soi-même » est un mensonge de la culture pop.

« Trouver sa passion » est un mensonge de la culture populaire.

« Trouver l’âme sœur » est un mensonge de la culture populaire.

Il n’y a rien à trouver, seulement à créer.

Voici ce qu’il en est :

Je pense que nous avons tous des dons et des talents uniques.

Je pense qu’il y a quelque chose dans l’idée du destin.

Je pense que nous avons des « leçons » individuelles à apprendre dans la vie, d’une certaine manière.

Mais je suis également d’accord avec Bartlett pour dire que l’on ne se trouve pas tant que l’on se crée.

Vous favorisez également les relations qui vous aident à devenir vous-même ou vous les laissez s’étioler et perdre ce qu’elles auraient pu vous apporter.

On commet des erreurs et on remporte des victoires étonnantes. Vous traversez des moments de tristesse qui semblent ne jamais vouloir s’arrêter, puis de bons moments qui vous paraissent incroyables.

Un jour, vous doutez de Dieu et de l’univers et le lendemain, vous êtes rempli d’une foi humble.

Aucun d’entre nous n’est un objet statique qui attend comme un tas d’or étincelant à côté d’une ancienne pyramide aztèque.

Nous sommes toujours en mouvement, en constante évolution et dynamiques, tout comme la nature et le cosmos.

Ceci étant dit, voici cinq des principales raisons pour lesquelles se trouver soi-même est un mensonge de la culture pop.

1) Notre véritable identité attend d’être co-créée, et non découverte

pexels vlada karpovich 4050315 5 big reasons why "finding yourself" is a pop culture lie

Comme je l’écrivais plus haut, aucun d’entre nous n’est un objet statique. Nous sommes en constante évolution.

Je crois que nous avons une identité fondamentale qui se développe au fil de nos expériences et de nos actions dans la vie, mais c’est à nous de la créer et de nous y tenir.

Ce n’est pas en réfléchissant profondément ou en inscrivant un nouveau manoir de rêve sur votre tableau d’affichage que vous découvrez votre chemin de vie ou votre véritable personnalité.

Ces choses peuvent être utiles à certains, mais pour trouver notre véritable moi, nous devons être « anxieux pour la mêlée » , comme l’a dit le président Calvin Coolidge.

On ne peut pas comprendre la vie en restant dans une tour d’ivoire, et même si on arrive à tout mettre sur papier – ou dans sa tête – il faut toujours l’appliquer dans le monde réel et concret.

Lire Callie Byrnes:

« Pour vouloir se trouver soi-même dans le sens que la culture pop commémore, il faut accepter de se rendre statique. Accepter qu’il existe une destination finale. C’est peut-être réconfortant, mais c’est tellement restrictif.

C’est pour dire qu’une fois qu’une certaine version de vous a été atteinte, vous ne voulez plus grandir ou vous étendre ».

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi, je continue à grandir (surtout latéralement, mais je garderai ça pour un autre article sur les régimes).

2) Nous sommes tous interconnectés – et c’est une bonne chose

Johann von Goethe, l’un des plus grands philosophes, dramaturges, penseurs et créateurs de tous les temps, a une citation que j’adore.

« Dans la nature, nous ne voyons jamais rien d’isolé, mais tout en relation avec quelque chose d’autre qui se trouve avant, à côté, en dessous et au-dessus.

C’est tellement vrai. Nous ne sommes pas seuls dans ce monde. Nous sommes ici avec les autres. Et le fait de se trouver soi-même fait que l’on se concentre trop sur, eh bien… soi.

Comme l’a souligné l’éditorialiste David Brooks dans le New York Times, l’un des plus grands mensonges que nous raconte notre société est que nous pouvons nous rendre heureux par nous-mêmes.

« C’est le mensonge de l’autosuffisance. C’est le mensonge selon lequel le bonheur est un accomplissement individuel. Si je parviens à remporter une victoire de plus, à perdre 15 kilos ou à améliorer ma pratique de la méditation, alors je serai heureux ».

Brooks en parle beaucoup dans son livre de 2019, The Second Mountain, dont j’ai fait une critique défavorable pour le Russell Kirk Center.

Pourtant, même si j’ai trouvé son livre un peu poussif, je suis tout à fait d’accord avec Brooks lorsqu’il affirme que la liberté illimitée, l’individualisme et le manque de structure détruisent le sens de l’objectif des gens.

« Les gens qui regardent leur vie depuis leur lit de mort nous disent que le bonheur se trouve dans des relations épaisses et amoureuses », déclare Brooks, ajoutant qu' »en réalité, les gens qui vivent le mieux s’attachent eux-mêmes. Ils ne se demandent pas : « Quelle est la prochaine chose géniale que je vais faire ? Elles se demandent : quelle est ma responsabilité ici ? Elles répondent à un problème ou sont appelées à sortir d’elles-mêmes par un amour profond ».

Si vous êtes trop obsédé par la recherche de vous-même, vous risquez de vous rendre compte que vous êtes seul dans un bois sombre et que toute cette vie ne vous concernait pas en premier lieu : il s’agissait de savoir à quoi vous pouviez participer et contribuer avec d’autres.

3) « Se trouver soi-même » est un jeu truqué

Pourquoi le fait de se trouver soi-même est-il un mensonge de la culture pop ?

Cela s’explique en grande partie par le fait que même si vous entreprenez un voyage intérieur pour révéler votre véritable personnalité d’une manière ou d’une autre, vous n’allez pas nécessairement être honnête à ce sujet.

La plupart d’entre nous se mentent parfois à eux-mêmes au sujet de leurs propres qualités et traits de caractère négatifs.

Et si vous vous « trouvez » mais qu’il s’avère que vous avez un tempérament monstrueux ou une jalousie profonde qui ne cesse de se manifester ?

Vous pouvez reconnaître ces éléments, mais il est beaucoup plus probable que vous vous concentriez sur le fait que vous avez découvert que vous avez un don pour la compassion et que vous êtes patient.

Nous voulons nous voir sous un jour positif, mais repousser les émotions et les caractéristiques négatives est en fait une très mauvaise idée et nie des parties entières de nous-mêmes en les qualifiant d' »indignes » ou de « mauvaises ».

Plus d’informations du Dr. Shai L. Butler sur les dangers de l’égocentrisme et du mensonge à soi-même parce que c’est agréable :

« Même avec une culture pop devenue folle de l’authenticité, je suis accablée par le niveau de mensonge qui persiste.

« Avant que vous ne vous mépreniez, écoutez-moi. Il ne s’agit pas de mensonges manifestes, prémédités et malveillants. Ce sont des mensonges par omission, par évitement et par déni. Ce sont les mensonges que je me raconte à moi-même, à propos de moi-même ».

4) Finding yourself feeds the consumer mindset

Another big problem I have with finding yourself and the ideas surrounding it is that it feeds the consumer ideology.

Let’s be real, how is modern society telling you to “find yourself” for the most part?

Signing up for Law of Attraction conferences that cost enormous amounts, buying new clothes, purchasing the right new technology that will “connect” you to the world, racking up all sorts of experiences, products, sponsorships, and relationships that will “prove” you are who you say you are and that you’re worthy.

This consumer cycle feeds an egotistical pattern that never ends in satisfaction.

At the same time, there’s nothing wrong with looking after yourself including your image, health, and happiness. Just try to minimize how much of that relates to buying stuff.

When you look after yourself you become someone who can also care for others.

As blogger Jasmin O. writes:

“Putting oneself first doesn’t mean that you forego everyone else completely. There is a healthy balance to be made here, and everyone should put in the effort to finding it. Take care of yourself, and you’ll find that it was really worth the effort.”

5) You can’t always get what you want

pexels ivan samkov 6788748 1 5 big reasons why "finding yourself" is a pop culture lie

I can’t tell you why bad things happen in life or if they’re necessarily part of a larger meaning.

I can tell you that all of us struggle more than it seems like and life is no breeze for anyone, even that millionaire sitting alone in his mansion surrounded by supermodels.

The idea of finding yourself is harmful and illusory because it presents the idea that life is a kind of treasure hunt with you as the prize.

But it’s not.

And life is going to knock even the strongest of us down.

Even those who have done so much inner work they’re practically glowing are going to have tragedies, broken relationships, anxieties, and sadness.

That’s why finding yourself isn’t what you should be focused on.

As Yvette D’Entremont says very bluntly: “finding yourself is bullshit.”

As D’Entremont says:

“Go out and live the life you want, minus Finding Yourself Inc. Along the way, you’ll probably stop worrying about if you’re found.”

Maybe you’ll drop back down to your size-6 jeans (or not, because really, you’re not your pants size either).

Maybe you’ll learn that new language and do something that scares you. And along the way, you’ll figure out you.

And that’s not bullshit And for fuck’s sake, don’t read The Secret.”

Why is finding yourself a pop culture lie?

You tell me.

Have I got it all wrong here or do you think I’m onto something?

There’s a lot of validity to the idea of realizing your full potential and becoming a genuine and unfiltered person.

But we also need to be careful not to embrace ideas that seem too good to be true like positive thinking fixing life’s problems or finding yourself being some plateau that then makes everything afterward clear and defined.

We’re always changing and when you find one aspect of yourself you’ll discover another.

And we’re all related to each other, helping each other find and even create new parts of ourselves and new experiences to share and transform the world one small step at a time.