24 signes de maturité émotionnelle


La maturité émotionnelle est la principale caractéristique des relations productives et épanouissantes dans la vie.

Comment savez-vous que vous êtes mature sur le plan émotionnel?

Voici 24 signes clés :

1. Vous cessez de blâmer les autres pour la façon dont ils vous traitent et comprenez plutôt qu’ils ont probablement leurs propres peurs et angoisses qui les poussent à agir. Vous comprenez que de nombreuses personnes autour de vous insistent sur le fait que le comportement des autres est basé sur la méchanceté, l’idiotie et la négativité. Vous vous rendez compte que le comportement des autres n’est pas si simple et qu’il est beaucoup plus complexe.

2. Vous commencez à voir que la plupart des choses dans la vie ne sont pas noires ou blanches, mais plutôt de nombreuses nuances de gris. C’est particulièrement vrai en politique. Mais cela s’applique aussi de manière plus générale. Vous commencez à examiner les questions sous de multiples angles et vous êtes moins attaché à la perspective qui vous semblait évidente au départ.

3. Vous pouvez admettre que – chose remarquable – vous n’avez pas toutes les réponses. Vous pouvez vous tromper de temps en temps et vous vous rendez compte que si vous vous êtes déjà trompé, vous risquez de vous tromper à nouveau. L’expression « je ne sais pas » est de plus en plus fréquente. Au lieu de fuir cette phrase, elle vous apporte paradoxalement un sentiment de calme.

4. Vous arrêtez de penser que vous êtes toujours unique et spécial. Vous comprenez que si nous sommes tous uniques et spéciaux à notre manière, la vie devient un peu plus riche lorsque nous cherchons ce que nous avons en commun plutôt que ce qui nous sépare. Vous vous réjouissez d’établir avec les autres des relations fondées sur un sentiment de camaraderie et de fraternité. Vous ressentez un profond sentiment de connexion avec les personnes qui vous entourent.

5. Vous ne vous sentez pas confiant en pensant que vous êtes meilleur que les gens qui vous entourent, mais en constatant qu’en fin de compte, nous sommes tous des imbéciles ignorants. Vous voyez que les personnes les plus confiantes autour de vous portent des masques pour empêcher les gens de voir le fou ignorant qui est en elles. Vous éprouvez de la compassion pour ces personnes tout en permettant à votre confiance de grandir, sans avoir besoin d’être quelqu’un d’autre que vous-même.

6. Vous cessez de souffrir du syndrome de l’imposteur, car vous n’acceptez pas que quelqu’un d’autre vous dise ce qui est légitime. Vous savez que nous essayons tous de jouer un rôle d’une manière ou d’une autre, alors autant embrasser le rôle que vous occupez actuellement.

7. Vous cessez d’essayer d’être parfait dans tout ce que vous faites. Vous vous rendez compte que c’est de vos erreurs que vous apprenez le plus, et qu’il vaut mieux vivre une vie à la limite de votre zone de confort, ce qui se traduit par une vie imparfaite. Vous commencez à prendre plaisir à faire de votre mieux plutôt que d’exiger que le résultat soit toujours parfait.

8. Vous pardonnez à vos parents parce que vous savez que, tout comme vous n’êtes pas parfait, ils ne le sont pas non plus. Vous ne vous imposez plus de normes aussi élevées, et vous n’imposez plus ces mêmes normes à vos parents. Vous savez qu’ils ont fait de leur mieux avec ce qui leur a été donné. Vous les aimez pour ce qu’ils sont, avec leurs imperfections.

9. Vous cessez de blâmer les autres pour la situation dans laquelle vous vous trouvez et commencez à considérer les défis auxquels vous êtes confronté comme des opportunités d’apprentissage. Souvent, les situations dans lesquelles vous vous trouvez n’ont pas été créées par vous. Cela ne vous dérange plus. Vous êtes plus intéressé par l’amélioration de la situation dans laquelle vous vous trouvez – et par l’aide aux autres personnes qui se trouvent dans la même situation – que par le jeu des reproches.

10. Vous vous rendez compte que les actes sont plus éloquents que les paroles. Vous savez qu’il est facile de dire ce qu’il faut dans de nombreuses situations, mais qu’il est beaucoup plus difficile de faire ce que l’on dit que l’on fera. Vous comprenez que la meilleure façon de construire une relation avec quelqu’un n’est pas de lui dire à quel point il compte pour vous, mais de le lui montrer par vos comportements.

11. Vous cessez de vous blâmer pour ce qui a mal tourné dans votre vie. Vous comprenez que vous aviez une idée différente, il y a dix ans, de ce que serait votre vie à cet âge. Vous commencez à accepter votre situation actuelle et à voir la beauté non seulement dans toutes vos réalisations, mais aussi dans les nombreuses choses qui ont mal tourné.

12. Vous vous sentez à l’aise dans votre peau. Vous ne ressentez pas le besoin d’être différent de ce que vous êtes. Vous ne voulez pas être plus intelligent que vous ne l’êtes déjà. Vous ne voulez pas avoir une personnalité différente de celle que vous avez. Vous célébrez ce qui vous rend unique, tout en appréciant les autres pour ce qu’ils sont.

13. Vous devenez un peu plus pessimiste sur la façon dont les choses vont se dérouler. Vous comprenez qu’il ne s’agit pas d’être négatif. Il s’agit de voir les inconvénients potentiels afin de s’y préparer. Vous devenez un peu moins idéaliste et, ce faisant, vous devenez une personne plus tolérable et plus équilibrée.

14. Vous ne vous reprochez plus de ressentir de la peur et de l’anxiété. Vous comprenez que ces émotions sont des signaux clés qui vous alertent sur quelque chose qui doit changer dans votre vie. Vous vous autorisez à ressentir pleinement ces émotions afin qu’elles vous poussent à agir. Vous laissez ces émotions vous faire avancer de manière calme et équilibrée.

15. Vous apprenez à tomber amoureux un peu moins vite. Vous avez ressenti l’énorme bouffée de dopamine que procure le fait d’être amoureux plus d’une fois, et vous commencez à apprécier davantage la cohérence d’une relation qui s’est construite au fil du temps. Vous préférez pouvoir compter sur la présence permanente de votre partenaire plutôt que d’avoir besoin de la stimulation constante que procurent de nouveaux intérêts amoureux.

16. Vous savez qu’être amoureux, c’est plus une question d’actions que de sentiments. Vous êtes là pour vos amis les plus proches et votre famille dans les moments difficiles. Vous soutenez votre partenaire lorsqu’elle traverse une période difficile en montrant sa vulnérabilité. Vous comprenez que les sentiments sont éphémères, mais que la façon dont vous traitez les gens restera gravée dans leur mémoire et dans la vôtre toute votre vie.

17. Vous cessez de vivre votre vie en fonction des rêves que vous avez pour votre avenir et commencez à apprécier ce qui se passe déjà dans le présent. Vous ne vous imaginez plus une vie différente de celle que vous avez déjà. Vous voyez que la vie que vous vivez actuellement est déjà la vie de vos rêves. Vous l’avez rêvée il y a longtemps et aujourd’hui est déjà l’incarnation magique de votre potentiel créatif infini.

18. Vous cessez de vivre votre vie en fonction des attentes des autres et commencez à développer une vision de vous-même qui vient de l’intérieur. Vous comprenez que les autres ont des attentes à votre égard. Souvent, c’est parce qu’ils veulent que vous meniez une bonne vie. Mais vous savez que la meilleure chose que vous puissiez faire pour eux – et pour vous – est de vivre une vie fidèle à vos propres valeurs, même si cela implique de faire des choses que les gens autour de vous n’attendent pas de vous.

19. Vous savez que les plus grands moments d’apprentissage viennent du « désapprentissage ». Vous chérissez l’expérience qui consiste à abandonner une idée que vous considériez comme vraie et correcte. Vous appréciez le fait qu’admettre que vous vous êtes trompé crée un espace dans votre esprit pour permettre l’émergence de quelque chose de nouveau.

20. Vous vous identifiez moins aux identités politiques de gauche et de droite et vous vous concentrez plutôt sur les problèmes que nous pouvons résoudre ensemble. Les partis politiques ont moins de sens pour vous, mais le processus politique visant à améliorer le monde reste important. Votre dégoût de la politique ne vous empêche pas de vous impliquer. Il vous pousse simplement à vous concentrer sur les actions qui ont un impact.

21. Vous n’avez pas besoin que l’on pense que vous êtes intelligent et vous appréciez plutôt de pouvoir exprimer clairement les choses de manière à ce qu’elles soient facilement comprises par les autres. Vous vous abstenez d’utiliser des mots compliqués et des expressions superflues.

22. Vous êtes conscient de la capacité de votre propre esprit à se tromper lui-même. Cette conscience de soi vous permet de garder les pieds sur terre et de faire preuve d’humilité. Elle vous encourage à demander l’avis des autres sur vos projets et vos rêves.

23. Votre spiritualité vous fait sentir un lien avec les autres, mais ne vous fait pas penser que vos croyances sont plus importantes que les leurs. Vous ne ressentez pas le besoin de formuler vos croyances spirituelles, mais vous appréciez simplement l’expérience de vivre dans un monde de « grand inconnu ». Vous appréciez que d’autres aient des croyances plus rigides et plus définies que les vôtres, et vous êtes heureux qu’ils aient trouvé un chemin vers l’illumination, même s’il est différent du vôtre.

24. Vous vous épanouissez moins en atteignant vos propres objectifs qu’en aidant les autres à atteindre les leurs. La célèbre citation de Gandhi – « La meilleure façon de se trouver soi-même est de se perdre au service des autres » – prend un nouveau sens.

Vous avez aimé mon article ? Likez moi sur Facebook pour voir plus d’articles comme celui-ci dans votre fil d’actualité.